Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Querenaing

C'est à partir de 706 que l'on mentionne le nom de Quérénaing qui dépend de l'Abbaye de Crespin. Sa chapelle a pour patron St Landelin, fondateur de l'Abbaye de St Crespin.

En 1236, on mentionne une chapelle dédiée à la Vierge Marie.

 

L'Eglise est ancienne et sa construction est située entre les 13° et 15° siècles.

Sur l'actuel flanc gauche, s'ouvrait jadis la porte des Seigneurs. Son linteau, toujours visible, porte la date de 1432, qui a pour curieuse particularité de former le cryptogramme du Christ : LHS.

 

La chapelle est romane et la nef gothique. Cette nef est voutée en carène de navire, tandis que le choeur présente un curieux lambrissement trilobé. L'entrée du choeur s'orne sur la droite d'une vierge polychrome du 18ème et sur sa gauche d'une statue de St Joseph plus récente. 

Ce choeur est certainement la partie la plus ancienne de l'église et un intéressant détail d'architecture, une sorte de signature, permet de faire remonter sa datation au 13ème. Sur la droite, le mur est en effet percé d'une piscine à deux ouvertures. Or jusqu'à la fin du 13ème, le prêtre ne consommait pas l'eau avec laquelle il lavait le calice mais la jetait précisément dans l'une des deux coupelles taillées dans la pierre, l'autre servant à l'ablution des mains. Aujourd'hui le prêtre consomme l'eau qui sert à rincer le calice. C'est ce changement de rituel qui permet cette datation du 13ème .

Sur le mur du fond s'élève le crucifix en bois doré du 18ème. Sa base repose sur un serpent qui tient une boule dans sa gueule. On peut y lire, symboliquement, la victoire du Christ, sauveur du monde, sur les forces du mal. Le buste de St Landelin du 18ème se trouve au dessus de la porte d'entrée de la nef. Sous le porche, une série de photos montre les détails précis des statuettes situées à la base des poutres, des voutes (choeur et nef).

La destruction du clocher au 19ème par un ouragan et sa reconstruction dans le style de l'époque, l'empêche malheureusement d'être classée par les monuments historiques.

 

D'importants travaux de rénovation intérieure et extérieure ont été réalisés de juillet 2004 à décembre 2005. Une messe solennelle a été célébrée le 11 décembre 2005 marquant la fin des travaux. 
 

 Auteur : Rose Marie MAITTE

 

Article publié par Paroisse • Publié Mardi 28 avril 2009 • 4280 visites

Haut de page