Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Historique de la construction du nouvel autel

             Depuis que Dieu a fait alliance avec les hommes, ceux -ci ont éprouvé le besoin d'ériger des autels en mémoire des moments importants où il s'est manifesté dans leur histoire.

La miséricorde de Dieu s’est manifestée au plus au point par la mort et la résurrection de Jésus.

            C’est pourquoi, à leur tour, les chrétiens ont consacré des autels pour y célébrer et y revivre cette merveilleuse alliance du Christ s’offrant pour sauver l’humanité.

 

       Notre église Saint-Martin de Trith avait grand besoin d'avoir un autel digne de ce nom.

Un jour de grand déménagement pour travaux dans les sacristies, nous avons retrouvé trois anciens éléments de bancs de communion qui prenaient la poussière depuis plus de 30 ans . Ils sont en fonte et de très belle qualité artistique. Aussi, l'idée a germé de les utiliser pour en faire les éléments de base d’un autel.

 

       Nous avons donc fait appel aux membres de la commission d'art sacré, Madame Caroline Biencourt et Monsieur Pierre Malaquin ainsi qu'à Messieurs Jean-Marie et Kévin Bernard ferronniers d'art installés à Trith

       L'idée maîtresse était de mettre en valeur la noblesse de ce matériau. En partant de ces éléments en fonte travaillés par le feu,  nous cherchions à évoquer le feu de l'amour de Dieu pour nous, tout en suggérant le feu des hauts fourneaux qui embrasèrent le ciel de notre cité jusque dans les années 1970.

 

       Bien des rencontres eurent lieu, bien des idées furent émises puis abandonnées. L'autel fut monté. Avec son plateau en chêne, il était beau mais paraissait un peu vide. Finalement  la commission d'art sacré a fait appel à un maître verrier, Monsieur Julien Salmon, pour compléter ce travail à la fois massif et élégant par l’ajout de vitraux de couleur feu dans les ouvertures trilobées de l'ouvrage , mettant ainsi en valeur l’architecture de l’autel.

Pour achever l’ensemble, il avait été prévu de positionner l’autel  sur la belle mosaïque de l’étoile à 7 branches qui se trouve dans le chœur  de l'église (autre symbole de la foi chrétienne : 7 sacrements, 7 dons de l’Esprit Saint..). Aujourd’hui, nous pouvons admirer le résultat de tout ce magnifique travail.

 

        Un grand merci à tous ceux qui ont participé à l'élaboration de cet autel. Il est là, signe du Christ, qui nous appelle à louer et à offrir notre vie à Dieu. Ainsi pourra s’accomplir en nous l’appel de l’apôtre : « Je vous exhorte, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et notre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c’est là pour vous l’adoration véritable » (Ro 12,1)

Article publié par Service com • Publié Mardi 19 septembre 2017 • 126 visites

Haut de page